Maison d'hôtes - Sanary chapelle sainte trinide

Le jardin, l'histoire de la propriété

Une bastide de caractère, chargée d'histoire. Témoignage de la vie du quartier Sainte Trinide au XVIIe siècle:

  • Sa Chapelle
  • Son aire de battage
  • Son four à pain

Un jardin de 6000m2, un grand champ d'oliviers centenaires, au coeur d'un vignoble d'appellation Bandol, une longue bastide à l'ombre d'un Micocoulier séculaire.

La propriété appartient à notre famille depuis plusieurs générations (depuis 1804 exactement).

Nos anciens vivaient de la culture de la terre: vignes, oliviers, mais aussi des fleurs, les narcisses principalement.

La partie de la maison que nous avons rénovée, était pour une grande part dédiée à l’activité agricole et comptait aussi des écuries, des poulaillers, des cochonniers, des paillères. Au cours des siècles, la bastide s’est transformée, a évolué, tout en gardant son authenticité. Le four à pain, encore visible dans notre salle à manger, témoigne de l'époque où elle était le coeur du quartier, les habitants des alentours venaient aux offices à la chapelle et cuisaient leur pain.

La culture du blé était à l’époque très répandue, l’aire de battage attenante à la chapelle est en assez bon état aujourd’hui encore (aire de battage carrelée et surélevée).

La petite histoire du poète et romancier Jean Aicard que l’on aime raconter : La bastide a accueilli le grand-père de Jean Aicard qui y a vécu de 1855 à 1872, Jean Aicard enfant y résidait et son grand père le menaçait de l'enfermer dans le poulailler si il n'était pas sage !

Maison d'hôtes bandol - Bastide Sainte Trinide

Histoire de la chapelle sainte Trinide et du quartier du même nom

 

Le quartier de Sainte Trinide, autrefois sainte Ternide (aujourd’hui Sainte Trinide), est situé à 3 km du centre ville de Sanary. Il doit son nom à Sainte Ternide, sainte aux trois épis de blé, patronne des agriculteurs. Des offices religieux ont encore été donnés après que la chapelle soit devenue une propriété privée, les habitants du quartier y étant attachés. Chaque année, à la fin des moissons, on y célébrait la fête de Sainte Ternide le 8 septembre.

La chapelle a subi de nombreuses restaurations, dont la plus récente date de 1785 ! Après avoir été un lieu de culte, elle est devenue une cave à vin, aujourd’hui encore de vieux foudres construits sur place par mon grand-père témoignent de la vie agricole de la famille et du quartier.

Chambres d'hôtes Sanary gîtes Bastide Sainte Trinide
Chambres d'hôtes Sanary gîtes Bastide Sainte Trinide